You are currently viewing Conseils en développement personnel : top 5 des pires choses à dire

Conseils en développement personnel : top 5 des pires choses à dire

Les conseils en développement personnel fusent sur le web. Certains sont excellents oui, mais d’autres sont, à mon sens, porteurs de messages erronés.
Ils prêtent à confusion et parfois même conduisent à la dévalorisation. Dans un contexte où l’estime de soi fait bien souvent défaut, où la gestion du stress ou encore des émotions peuvent être fragilisés, certains conseils pourraient faire plus de mal que de bien !
Et je te dis ça, en toute connaissance de cause.

Alors pour t’aider à faire le tri entre les pratiques tendances et les fourre-tout que tu trouves partout sur la toile, je te guide et te livre les 5 conseils en développement personnel à ne surtout pas suivre !

Arrêter de râler

Ça ne t’énerve pas encore plus quand on te dit ça ? Il faut savoir une chose : si tu es en colère, que tu râles ou que tu sembles groggy comme on dit parfois, c’est que tu manifestes quelque chose.
L’action de râler est rattachée au sentiment de colère. T’empêcher de bougonner, signifierait donc faire taire ta surcharge émotionnelle, ta peur ou encore ton stress.

Râler c’est signifier un besoin de changement.

Instinctivement, quand un animal n’est pas bien, il ne reste pas dans son environnement, il en change. Et bien c’est la même chose pour toi.

Favoriser l’instinct pour plus d’épanouissement

Mon conseil serait plutôt, de te reconnecter à toi et à ton instinct pour totalement lâcher prise.
Au lieu de mettre fin à l’incendie et d’entraver ton développement personnel, demande-toi plutôt :
• Quels changements je souhaite observer dans mon environnement ?
• Où est-ce que le bât blesse ? Quels blocages suis-je en train de ressentir ?
• S’agit-il d’un problème dans ma vie professionnelle ? Dans mon couple ? Dans ma vie familiale ? Ma vie sociale ?
• De quoi ai-je peur ? D’où provient mon stress ?
Ça cogite déjà ? Et oui, je suis là pour ça. Les questions d’un coach et d’une spécialiste de la psychologie positive n’ont pas leur pareil tu peux me croire 🙂
Les émotions négatives ont une utilité. Mais si tu veux vraiment cesser de râler, il va t’être nécessaire de passer à l’action pour retrouver un équilibre avec ton environnement.

La méthode miracle

Ma méthode miracle par-ci, ma méthode miracle par-là ! C’est la phrase préférée du coach en développement personnel ! Tu n’en as pas marre de lire ça ?
Bon ok je plaide coupable, ça m’arrive de le dire moi aussi ! Mais il faut être honnête, on s’exprime super mal !
Il n’y a pas de méthode miracle, c’est faux.
Il y a plusieurs méthodes qui existent. Pour se sentir mieux dans sa vie, plus épanouie, accomplie, pour reprendre confiance, développer son potentiel personnel, etc. Et parmi cet éventail de méthodes, il y en a sûrement une qui est faite pour toi (PNL, hypnose, psychologie positive, sophrologie, etc.)

Tu es unique en ton genre, la méthode aussi !

Mais qu’on se le dise, tu n’es pas standard ! Et dès lors pourquoi existerait-il un seul outil de développement personnel, fait pour tout le monde ? Avouons que ça n’a aucun sens, surtout dans une perspective de développement individuel !
C’est ce qui me fait vibrer dans mes coachings et qui plaît tant à mes clientes : je n’ai pas de méthode figée. Je m’adapte à ton unicité parce que c’est essentiel pour avancer. Il n’y a pas UNE méthode, il y a TA méthode.

Méditer pour être heureuse

Mettons les pieds dans le plat : je n’aime pas méditer ! Voilà, c’est dit ! Comme le piano ou la natation, la méditation est une activité. Elle contribue au mieux-être et à une amélioration de sa santé mais deuxième scoop : la course à pied a les mêmes effets !!

Personnellement, je ne peux pas rester 15 minutes assise en grenouille ! IM-PO-SSIBLE ! Et ce n’est pas faute d’avoir essayé…

Dans mes journées déjà bien remplies, en 15 minutes je peux t’assurer que j’en fais des choses. En fait, j’ai plutôt l’impression de me restreindre et de me contrôler. Sans parler du flux de pensées en arborescence qui assaillent mon cerveau. Non, la méditation n’est pas faite pour moi. Après tout, quel est l’objectif final ? Être heureux, non ? Alors pourquoi souffrir ?
Est-ce qu’il faut pour autant renoncer à la pleine conscience ? Non plus !

Se documenter sur tous les sujets de développement personnel

Quand on a en tête de résoudre un problème, d’avancer, de changer et d’agir sur le développement de soi, on a tous et toutes tendance à faire la même chose : s’abreuver d’informations. Comprendre  pourquoi, savoir comment, mettre du sens. Rechercher des conseils en développement personnel.
Alors on enchaîne les achats compulsifs de livres de tel coach de vie, de méthodes de PNL, de carnets d’affirmations positives écrites par un coach en développement personnel, de méthode américaine pour la sérénité émotionnelle, de développement du leadership, de la gestion du stress grâce aux cocottes en papier et j’en passe ! On s’enfile ça comme des petits pains !

Rester focus pour diminuer son stress

En procédant ainsi, en réalité, tu t’éparpilles. Et cela génère du stress, de la dévalorisation (tu sais, celle du genre : “je n’y arriverai jamais”), des humeurs dépressives (moral dans les chaussettes). Et j’en passe ! Ne t’inquiète pas mon apprentie sorcière, c’est normal !
Le truc auquel on ne pense pas, c’est tout simplement se recentrer sur soi pour obtenir une vraie connaissance de soi.
Poses-toi les questions suivantes :

  • De quoi as-tu besoin ?
  • Qu’est-ce qui te fait envie ?
  • Quelles sont tes souffrances ?
  • Comment te sens-tu ?

Rappelle-toi que tout changement part de Soi.

Créer des routines

Alors celui-là, je crois que c’est celui qui m’horripile le plus. Mon meilleur allergène !!
Bon déjà, on est d’accord, sans action, pas d’évolution. Jusque-là tout va bien. Mais bonjour le paradoxe à côté. À la fois on te dit “fais comme tu le sens, aie confiance en toi” et en même temps on te dit “crée-toi des routines pour atteindre tes objectifs”. Heu… Cohérence où es-tu ? Faut qu’on cause !

À mon sens, les routines nous font entrer dans une nouvelle case. Dans une nouvelle maîtrise de Soi. Où est la spontanéité dans ce schéma ? Je me retrouve encore en coaching avec des femmes extra qui culpabilisent parce qu’elles n’arrivent pas à tenir de routines !

Donc 3ème scoop de l’article : je n’ai pas de routine !!!! Je fais comme je le sens. Il y a des matins où j’écris, des matins où je dors, des matins où je m’occupe seulement de mes filles, des matins où je cuisine comme dans Top Chef et des matins où je lézarde comme jamais en pyjama molletonné et grosses chaussettes fourrées devant le poêle.

Routine versus spontanéité

Quand tu as des routines, tu t’éloignes de tes envies, de l’authenticité même des instants du quotidien. Notre vie personnelle n’est pas linéaire. Quand tu le fais au feeling, au contraire, tu te reconnectes à toi et tes désirs de l’instant présent. Ce qui est bien plus porteur. Cela génère des émotions positives et surtout du plaisir !

Le mot de la fin sur les conseils en développement personnel

Je conclurais donc sur cette note positive. Les conseils en développement personnel c’est sympa mais le développement personnel doit rester un plaisir ! Une démarche qui te fait sourire, dans laquelle tu t’éclates !

Le développement personnel n’est pas fait pour t’enfermer dans une prison d’action et d’émotion. Il ne doit t’amener que de la joie, de l’épanouissement, t’amener vers une plus grande connaissance de toi et une meilleure estime de soi. Ce qui est essentiel, c’est de ressentir du plaisir à mieux se découvrir, à pratiquer certains exercices, à faire certaines lectures. Si tu le fais “pour le faire”, quel est l’intérêt pour ta joie, pour ton développement intérieur ?

Alors si tu veux t’éclater avec moi et les formidables femmes qui m’ont fait confiance, saches que tu es la bienvenue et que je t’accueille avec plaisir dans la team des exploratrices bien-être !

Laisser un commentaire