Ressentir des émotions positives au quotidien, tu en rêves ? Moral dans les chaussettes, comment remonter la pente émotionnelle ?  Il y a plusieurs manières de les cultiver. 5 sont recensées dans la psychologie positive. Or, je t’en ai rajouté une sixième que je trouve particulièrement efficace ! Découvre dans cet article quelques petites pépites pour cultiver tes émotions positives de façon régulière et garder le moral au beau fixe !

Quel intérêt tu vas me dire ? Quels problèmes cela va-t-il m’aider à résoudre de focus positif ? Et bien laisse-moi te dire ma petite exploratrice, qu’en entretenant tes émotions positives, tu arrives plus facilement à faire preuve de résilience ! Tu le savais ? Eh oui ! Plus on a de potion magique, plus on arrive à résister encore et toujours à l’envahisseur ! (Oups ! désolée, j’ai vu Astérix avec ma fille ainée et je crois que ça a déteint ! ^^’)

Restons concentrée 😉 : plus tu vas pratiquer et ancrer dans tes journées des générateurs d’émotions positives, plus tu sauras faire face et rester en mode « la vie est fun » quand tes faux-amis : stress, obstacles, contretemps et leur clique se pointeront !

Que sont les émotions positives ?

Tout d’abord, les émotions positives font partie d’un des 5 piliers de la psychologie positive selon Martin Seligman. D’autant que la science du bonheur a démontré que cultiver ses émotions positives nous permettent beaucoup de bien-être et de productivité :

  • Créativité
  • Flexibilité
  • Ouverture d’esprit
  • Sociabilité
  • Efficacité
  • Concentration et attention
  • Passage à l’action
  • En meilleure santé

Petite histoire de motivation :

Dans les années 90, trois psychologues de l’université du Kentucky aux USA mirent à jour les biographies de religieuses qui dataient des années 30. Ils ont relevé que celles qui avaient ressenti le plus d’émotions positives dans leur vie, avaient vécu jusqu’à 10 années de plus que celles qui en ont exprimé le moins. Je trouve cela incroyable, le réel impact de la positivité dans notre vie ! Surtout sachant qu’à l’époque, la place des femmes dans la société laissé bien à désirer (sans vouloir me la jouer féministe mais c’est une réalité !) Et cela bien des personnes le disent et le crient : cultiver ses émotions positives améliorent notre espérance et notre qualité de vie !

Cultiver ses émotions positives et qualité de vie

Peut-être serait-il temps que dans notre société, au rythme effréné et où la compétitivité, l’image sociale et l’argent sont mis en avant, les choses changent ! À quoi nous sert, l’argent, le job « idéal », le super couple, la vie de famille « hyper géniale » si on ne sent pas épanouie et heureuse ?

En effet, nombreuses sont celles qui ne se sentent pas à leur place, qui se sentent « vides », alors qu’elles ont, en apparence, tout d’une réussite ! C’est parce que nous ne sommes pas assez concentrées sur nos envies, nos aspirations profondes et nos besoins mesdames ! (c’est aussi valable pour vous messieurs ! 😉) Une vie harmonieuse est celle dans laquelle on touche le bonheur concrètement ! Pas du bout des doigts, comme si on avait à faire à une petite chose fragile et éphémère ! Au contraire, le bonheur a tout d’un roc !

cultiver ses émotions positives

Le bonheur existe, il est possible ! Tout est possible et tu vas voir que c’est possible pour toi aussi ! c’est parti 😉

  • Aider, soutenir

Ce sont des actions qui entrainent des interactions sociales. Aider une mamie à mettre ses courses dans sa voiture alors que tu la vois galérer avec son caddy ne t’as jamais fait plaisir ? Rendu fière ? Tenir la porte à une maman qui arrive en poussette ou enceinte jusqu’au cou ne donne pas de sentiment de joie et d’utilité ?

Apporter son aide et son soutien va au-delà de la réponse émotionnelle ! Ces actes procurent aussi une modification biologique : ils libèrent de l’endorphine. Tout est lié, corps/esprit et émotions. 😊 L’endorphine est une des hormones du bonheur. Elle est sécrétée ainsi chez toi qui aide mais aussi chez la personne à qui tu vas porter assistance. Même aux personnes spectatrices ! (Ah la diffusion de bonnes ondes ! 😉)

Les statistiques portent des résultats étonnants sur la baisse de syndrome dépressif chez les personnes qui partagent et font preuve de bonté gratuite ! Alors je ne dis pas d’aider la veuve et l’orphelin, de sauver tout le monde et de te mettre ton costume de Wonder Woman à la nuit tombée ! 😊 Il faut bien sûre que tu t’écoutes et que tu écoutes tes limites ! Mais un geste par-ci par-là, pourquoi pas ?

  • Communiquer

La communication est une des bases des relations sociales ! Et que retrouve-t-on dans les interactions sociales ? Le partage, le sentiment d’appartenance, le rire, le soutien, l’Amour ! Du moment où tu entretiens des relations saines (j’entends par là non toxiques !), tu as une richesse inimaginable !

Je vois souvent mes copines, nos couples d’amis, notre famille, c’est important ! Un petit message pour avoir des nouvelles, un mot gentil sans attendre de retour. Un coup de fil inattendu. Tout ce qui vient du cœur et qui est dans une interaction à double sens procure des sentiments positifs. Et je t’encourage vivement à entretenir toi aussi des relations saines.

Une relation saine, je pense essentiel de faire un aparté mais je ferai un article plus étayé dessus. C’est une relation naturelle et constructive. C’est-à-dire, pas une relation dans la quelle tu te sens « obligée » d’agir, que tu subis, à travers laquelle tu n’es pas toi (ou tu ne t’autorise pas à l’être). Ce n’est pas une situation dans laquelle prônent culpabilité, dévalorisation, peur d’abandon ou de rejet et absence de confiance en l’autre ! Au contraire, c’est une relation basée sur la confiance en l’autre et la bienveillance. C’est quand on s’écoute mutuellement, quand on prend soin de l’un comme de l’autre, qu’on se préoccupe du bonheur de l’autre sans que cet autre n’en profite qu’à titre égoïste. L’Amour (amical, conjugal, familial) est au centre de la relation, et aucun des partis ne cherche à avoir d’emprise ou d’influence.

  • S’amuser et mettre du fun dans vie

Un peu de pep’s siouplait !!! 😉 S’amuser c’est retomber en enfance ! À quoi aimais-tu jouer quand tu étais enfant ? Te rappelles-tu passer des heures à jouer aux playmobils, à la poupée, aux polypockets ? Aux militaires ou encore aux petites voitures ? (wouah les références ! ahah ! ^^) Mais te souviens-tu que tu te sentais bien, dans ton petit monde, la joie de t’amuser sans fin, de libérer ta créativité et faire ce qui te plaisait ?

Plus récemment peut-être : Ne fais-tu pas de blague ou de farce ? N’as-tu jamais lancé de bataille d’eau ? Es-tu fan des cotillons du nouvel an ? (Moi je t’avoue que les cotillons, j’en retrouve jusqu’à Pâques alors je suis moins fan ! ^^’) Mais les batailles d’eau je kiiiife ! 😉

Jouer libère effectivement des chaînes du sérieux, de l’apparence de l’adulte accompli qui a « d’autres choses à faire que de jouer ». Le jeu est source d’énergie, de partage, de bienfaits ! Il est en réalité une soupape, un break dans notre quotidien. Le fait de jouer, nous distrait volontairement. Ce qui nous permet de souffler, d’oublier notre charge mentale, nos soucis professionnels ou relationnels. On met de côté nos tracas de la vie courante et on s’accorde une pause distrayante, tant que pour nos neurones que pour notre corps qui relâche la pression. Et de surcroît, cela génère de la joie, de l’amusement et de très bons souvenirs.

  • Apprendre et explorer

Si tu es ici, c’est qu’il y a en toi une émotion positive motrice pour ton bonheur : la curiosité ! L’être humain est de par sa nature explorateur (la preuve 😉), il aime découvrir, apprendre de nouvelles choses. Ce qui va être encore plus florissant, cela va être d’apprendre en groupe !

Apprendre pour moi, c’est rester dans une dynamique ! Alors forcément cela contribue largement à cultiver ses émotions positives ! Tu développe la curiosité, la fierté, la gratitude, la joie d’y arriver, etc… Tu peux apprendre en individuel ou en groupe dans le domaine que tu souhaites. Tout est tellement accessible aujourd’hui !

Tu veux te mettre au yoga ? Apprendre à cuisiner Thaï ? Connaître la réflexologie ? Suivre un apprentissage de dessin ? Bien des activités, des clubs, des groupes existent et accueillent leur nouveau membre chaleureusement. Tu peux suivre tes envies d’apprendre et te mettre en quête de réaliser une nouvelle exploration personnelle qui contribuera pour sûr à ton bonheur ! 😉

  • Faire une activité physique

La pratique d’un sport est un biais sain et idéal pour évacuer les tensions de l’esprit ! En effet, tous les muscles relâchés engendrent une (bonne) fatigue, une chaleur corporelle, un état de bien-être, un calme intérieur. Quelle que soit l’activité sportive !

Tu n’aimes pas la salle de fitness et tu préfères la nature ? Pas de problème ! La marche est un excellent moyen de se sentir bien. Le yoga, le vélo, le roller, le patin à glace (enfin ça dépend de la saison ^^’) , la danse, le tennis, etc… Il existe tellement de sport, qu’il y en a bien un qui t’ira comme un gant.

On entend souvent « se défouler » quand on parle de sport, et bien c’est cela même ! On se défoule, on évacue les tensions, corporelles, psychiques et émotionnelles.

Niveau biologique : faire du sport libère de l’endorphine (hormone du bonheur) et apaise les maux causés par le stress, l’anxiété, la dépression. De plus, pratiquer un sport en groupe crée des interactions sociales, un esprit d’équipe, une complicité ! C’est hyper motivant ! 😊

  • Exercer une activité récréative

Ce 6ème paragraphe ne figure pas dans la psychologie positive. Mais pour moi, il fait partie des pratiques motrices de sentiments positifs. Une activité récréative n’est pas seulement un exutoire, bien qu’elle soit catégorisée davantage ainsi aujourd’hui.  Quand je ne vais pas bien, dessiner, jardiner, travailler le bois me font énormément de bien. Beaucoup d’artiste reconnus depuis des siècles utilisent l’art et la créativité pour s’exprimer et décharger le trop plein émotionnel.

Mais je vais casser cette idée reçue : as-tu déjà vu un enfant dessiner et te montrer son dessin avec joie et fierté quand il pleure ? Moi jamais ! Ma fille (mon exemple par excellence ^^) dessine, fait des perles, de la pâte à modeler avec le sourire, elle chante (bonjour le bruit de fond ^^’), elle danse (quasi jamais assise, toujours besoin de bouger), ce qui traduit bien son bonheur de créer ! Pourquoi en serait-il différent pour nous adulte ? Pratiquer les choses avec plaisir nous procure des sensations agréables sine qua non : émotions positives et tranquillité d’esprit !!! 😊

Quelques idées créatives pour cultiver ses émotions positives

  • Dessin/peinture/modelage/ activités récréatives manuelles :

Que ce soit les mandalas, dessin libres, design surnaturel, reproduction, coloré ou monochrome ! Du moment que tu prends plaisir à le faire, à tester, à t’aventurer sur de nouvelles créations et de nouvelles méthodes, c’est ce qui compte ! Faire des perles, de la pâte fimo, pâte à modeler durcissante, bullet journal ou journal créatif recyclage, déco maison,

Tu peux jeter un oeil par => ici pour un relooking écologique de tes meubles, j’aime beaucoup ce que fait cette blogueuse !

  • Jardinage :

Je fais un tiret spécial pour celui-ci ! Mon homme par exemple adore passer du temps dans son potager, cela lui demande assez de temps, d’investissement et de patience mais ça lui fait plaisir ! Moment de partage avec nos filles aussi, on va découvrir comment ça pousse, on fait la cueillette : moment plaisant et d’interaction saine ! On en apprend aussi sur le sujet ! Donc grand ou petit potager, bac d’aromates, coin de verdure à la maison, on peut développer sa créativité et ses émotions positives à travers la nature en elle-même !

  • Chant :

Chanter est aussi un super moteur de bonne humeur ! Même si tu chantes comme « une casserole », le but n’est pas de s’inscrire à The Voice mais bien d’utiliser ce médiateur comme source d’ondes positives ! 😉 (Pas trop fort si tu ne veux pas ameuter ton voisinage hein ! ^^). Le chant est synonyme d’amusement : à quand ta dernière soirée karaoké ? Ou bien à quand la prochaine du coup ? 😉 Puis le chant en plus de générer des émotions positives, il est aussi un anti-stress magique !

  • Musique :

Écouter de la musique, danser en rythme et y mêler même le chant est aussi bienfaiteur qu’épanouissant ! Vous n’avez jamais joué de la musique ? Que diriez-vous d’essayer ? Pas envie ? Mettez la radio, repassez un CD qui vous faisait vibrer ! Vous avez un piano que vous n’avez pas touché depuis des années ? Osez y retourner et évadez-vous en musique ! Une chanson qu’on adore en ce moment c’est la chanson des trolls (le dessin animé de Disney) : « je ne baisserai pas les bras » ! Paroles démontrant l’optimisme et la résilience ! Très instructive 😉 (le lien par => ici)

  • Danse :

Qui dit chant et musique, dit forcément danse ! Amuse-toi, sourie, laisse le rythme te transporter au bout de la nuit ! Soit toi-même sans gêne, sans froufrou et chichi ! 😉

Voilà pour ces 6 façons de cultiver ses émotions positives. Tu peux toutes les mettre en application, en choisir une ou deux. Tester et te décider sur les semaines à venir ! Encore une fois, écoute-toi !

👉7 questions à te poser pour faire ton choix : retrouve-la fiche méthodologique pour cultiver ses émotions positives dans l’espace privé. Rubrique émotions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *