You are currently viewing Gérer son stress et hypersensibilité

Gérer son stress et hypersensibilité

Gérer son stress et hypersensibilité, on en parle ? Les hypersensibles sont de nature plus stressés que la jolie « norme » des gens « normaux » ! Ah !

Pourquoi ?

– Parce que qui dit hyper-sensible dit « capter plus que tout le monde ».

On a des besoins, en tant qu’hypersensibles, de sécurité et de réassurance avant tout. Et le stress ne pointe-il pas le bout de son nez quand on se sent en insécurité ? hmmm ?

Si !!

– Gagné !!

Comment se crée le stress chez l’hypersensible ? Quelles pistes pour pallier une mauvaise gestion du stress ? Quels risques à éviter pour mieux vivre son stress en tant qu’hypersensible ? Explorons tout cela pour améliorer ton bien-être !

 

Le stress : signal d’alerte

 

Le stress peut être bon ou mauvais. Tout dépend de ta vision des choses.

Encore un conseil blablabla-positiv’attitude-à-la-noix, tu dois te dire ! Mais attend un peu je t’explique :

Quand tu te sens stressée, ton corps et tes perceptions émotionnelles et sensorielles te préparent à affronter un danger. Ce danger peut être réel ou éventuel. À fleur de peau, difficile de discerner si c’est juste une film dans notre tête ou le scénario anticiper de Madame Irma.

Certes !

Toujours est-il que :

Comme tu es hypersensible, tes perceptions sont beaucoup plus affinées et élargies. Par exemple, admettons qu’une personne lambda perçoive 3 couleurs dans un arc en ciel (bleu, jaune, rouge), toi hypersensible, tu vas en voir 10 (violet, indigo, bleu ciel, bleu marine, vert, jaune, orange, cannelle, rouge et cramoisi). Tu saisis ?

 

Mais en soit, le stress n’est pas mauvais si tu décides de la voir comme un coach émo-sensoriel actif pour ton bien-être.

Si tu te dis « Oh non, je suis stressée, j’y arriverai jamais. J’ai les mains moites, je sue comme une vitre de sauna, je vais mourir asphyxiée par mon humiliation imminente ! « , le stress aura eu raison de toi.

Si, au contraire, tu te dis,

« OK je suis stressée, je suis face à une expérience nouvelle, mon corps me prépare à l’inconnu pour que je puisse m’adapter. Ainsi mobiliser mon émotivité pour passer cette épreuve avec brio« ,

tu auras utiliser ton stress à ton avantage.

Comme Wonder Woman qui a son lasso pour l’aider, tu as ton lasso stress pour être la Wonder Boss de ta vie !

 

Comment utiliser son stress pour mieux vivre son hypersensibilité ?

 

OK mais là tu te dis « comment on fait pour en faire un allié de ce stress là ? »

J’y viens !

D’abord, tu dois savoir qu’il y a 5 choses qui font jaillir le stress et ce, dans n’importe quel domaine :

  1. La peur de la perte de contrôle
  2. Le souvenir de mauvaises expériences
  3. Le manque de confiance en soi
  4. L’inconnu
  5. La peur du regard des autres et d’être jugée

Alors dans un premier temps, demande -toi : « De quoi le stress m’alerte-t-il ? De quoi ai-je peur ? »

En identifiant ton insécurité à l’origine du stress, tu vas pouvoir passer à l’étape suivante : le choix !

Tu as le choix de subir le stress ou agir avec/ grâce à lui.

En réalité, juste en prenant la décision de faire de ton stress un levier de vitesse plutôt qu’un frein à main, cela va être décisif. Rien que ça renvoie à la métaphore connue du verre à moitié plein ou à moitié vide..

Tout dépend de ce que tu auras choisi de voir. Cela va te permettre de mieux relativiser et transformer ce mauvais stress paralysant en moteur ronronnant de puissance d’une Ferrari, plus efficacement que Schumacher ! Ah !

 

Quelles pistes pour mieux gérer son stress ?

Maintenant que tu as pu identifier ce que te chuchote ton stress pour retrouver un équilibre intérieur, il y a quelques pistes à suivre :

1. Connexion

Se connecter à soi. Rien de plus constructif et réconciliateur avec soi-même que de voyage au cœur de soi ! De ses envies, ses désirs, ses frustrations, ses craintes, ses doutes ! La méditation et la relaxation sont des activités que tu peux envisager.

Plus tu comprends ce qui se passe en toi, mieux tu es armée pour lutter contre tes propres démons internes qui s’évertuent à cacher ta lumière comme la pénombre cache la misère des rues citadines !

Avant tout, comprendre ton hypersensibilité pour te connecter à ton unicité et le potentiel naturel qui coule dans tes veines ! Apprend à être le décodeur de ta sensibilité émotionnelle ainsi que ton hypersensibilité sensorielle.

2. Acceptation

L’acceptation de son hypersensibilité est comme quand on parvient enfin à démêler un pelote de laine ! On va enfin pouvoir commencer !

Puis accepter que c’est normal d’être stressée quand on est hypersensible. Hyperémotivité inclut le stress, cela va sans dire.

En somme ? S’accepter soi-même.

C’est un chemin parfois difficile mais ô combien vertueux dans le voyage du bonheur ! Bulle de zénitude pour vivre sereine et tranquillité d’esprit.

Mieux tu t’acceptes, mieux tu es connectée à toi, mieux tu es ouverte aux autres et à ton environnement en sécurité !

3. Auto-sécurisation

Ce point donc signifie donc que tu es capable de calmer tes craintes, d’apaiser tes inquiétudes et être rassurante avec ton être intérieur !

Un geste d’ancrage est idéal pour cela (je te l’apprends dans la formation Hypersensibilité gratuite). Le tout est de passer par la respiration, histoire de ventiler la surchauffe cérébrale qui fait fondre ton humeur et ta confiance !

Parle-toi, même en silence, répète-toi que :

« ça va aller ! Je suis capable d’y arriver. Inutile d’avoir peur, j’ai le potentiel pour relever ce challenge.

Merci la vie de me permettre de grandir et m’améliorer.

Je m’aime et je crois en moi ! Je fonce et je positive quoi qu’il arrive ! »

(Mantra à écrire sur un Post-it et à relire tous les matins pour éradiquer les angoisses récalcitrantes ! )

Gérer son stress et hypersensibilité ne peuvent faire bon ménage sans une harmonie et une complémentarité dignes d’un film hollywoodien.

4. Adaptation

Comprends bien donc une chose essentielle : ton hypersensibilité et ton stress peuvent être comme c*l et chemise !

Être sensible  t’aide à mieux percevoir les choses, mieux te sentir connectée à autrui, à ton environnement et ta situation.

Elle te connecte à ton intuition et développe ton empathie.

Elle te permet une meilleure détection à ce qui t’entoure.

Le stress, lui, t’aide à faire face à la vie elle-même. Il t’aide à avancer, survivre, vaincre, dépasser, surmonter, réussir !

Le stress t’aide donc à encore mieux t’adapter, te connecter plus facilement à autrui ou une situation, fort de tes ressources d’hypersensible :

hypersensibilité + stress + connexion = moteur d’avancée

La meilleure addition de ta vie ! Dans ma tête, les maths sont plus funs… Ah !

 

Quels sont les risques et les limites de la gestion du stress chez les hypersensibles ?

 

OK ! Maintenant que tu sais que plus tu détecte ce qui déclenche ton stress, ce qui se passe en toi, que tu parviens à t’accepter et te rassurer pour mieux t’adapter, le fameux yakafaucon ; que se passe-t-il maintenant ?

Eh bien, tu vas devoir tout de même, comme dans n’importe quelle pratique, poser des limites.

Le risque quand tu es hypersensible et que tu veux « sauver » tout le monde, c’est de trop s’adapter ! Ton altruisme, ta facilité à te remettre en question et ta bonté peuvent t’éviter d’écouter ton stress.

Tu as besoin de mettre du sens, d’être aimée, d’aider. Et le risque est de t’épuiser à trop t’adapter à ton environnement et à autrui, au point de ne plus savoir qui tu es vraiment.

C’est la boussole qui a perdu le nord, l’horloge qui reste bloquée dans son tic tac avec une vieille pile qui ne lui permet plus de restée active !

Tu vois où je veux en venir ?

 

Mon ultime conseil : la minute coach

 

Le mieux que je puisse te conseiller est de t’écouter !

Tu es capable de faire de ton stress un aidant naturel pour t’adapter afin de réussir à gérer ton quotidien et atteindre tes petits et grands objectifs.

Forte d’être hautement sensible, tu es capable de pouvoir ressentir le présent en conscience. Ton émotivité t’aide à éveiller tes sens et être à l’écoute de tes émotions. Te sentir vraiment connectée à ton enveloppe charnelle qui n’est pas qu’une enveloppe mais un système de connexion merveilleux !

Puis tu es capable de faire le lien entre les deux pour être encore meilleure et vivre ta sensibilité, tout comme ton stress, comme un super pouvoir ! Fais-toi confiance !

Enfin, souviens-toi :

Donner, oui.

Te sacrifier, non.

Tu as des limites. Une jauge d’énergie qui a besoin qu’on prenne soin d’elle, qu’on l’entretienne pour qu’elle fonctionne sur la durée ! Prend des moments pour prendre soin de toi : corps et esprit.

Accorde-toi suffisamment de moments positifs pour toujours garder le cap et le sourire.

Alors prête à faire de ton hypersensibilité et de ton stress les meilleurs amis de ta connexion à ton être intérieur ? Prête à apprivoiser ton système nerveux pour t’épanouir dans ce monde et vivre un quotidien plein d’aventures ?

Laisser un commentaire