La procrastination : 5 clés majeures à appliquer pour apprendre à l’éviter

procrastination_article_blog_clés_astuces_apprendre à éviter de procrastiner_développement personnel_gérer son temps

La procrastination, l’art de tout remettre à plus tard ! Lundi 25 mars était la première journée mondiale de la procrastination. En cette occasion, je ne pouvais qu’aborder le sujet ! Comme c’est un peu long, j’ai allégé le sujet du coup il est en 2 parties : la première, dans un article exculsif sur ma page Facebook (pour le lire, c’est par => ICI) répond aux questions : qu’est-ce que la procrastination? Que remet-on à plus tard ? Et quelles conséquences sur notre bien-être ?

La seconde partie, on l’aborde aujourd’hui, je vous partage 5 clés majeures à appliquer pour apprendre à éviter ces mauvaises habitudes qui freinent notre épanouissement personnel ! C’est parti !!  😉

Clé #1 : identifier les causes de la procrastination

Pourquoi remet-on les choses à plus tard ? Voilà une question existentielle quand on est touché par cette calamité ! Pourquoi remets-tu les choses à plus tard ? Pourquoi ne les fais-tu pas dès que tu y penses ? Pourquoi ne pas te bloquer un créneau pour les faire ? Pourquoi es-tu tenté de faire autre chose à la place ? Qu’est-ce qui fait obstacle et qui nous empêtre dans ce fonctionnement ?

La résistance psychologique ! Cela te parle ? C’est le fait de rester obstinément bloqué(e) et fermé(e) à la réalité, à ses besoins, à Soi et au monde qui nous entoure. C’est refuser le changement, de réaliser que certaines choses sont importantes pour notre quiétude et sérénité d’esprit ! Finalement, quand on résiste, on s’embourbe dans des fonctionnements qui vont à l’encontre de notre épanouissement personnel ! La chanson de France Gall « résiste, prouve que tu existes » est aux antipodes de cette résistance-ci ! Au contraire, cesse de résister et ouvre-toi à la vie avec ses obligations et ses épreuves, prouve-toi que tu existes en accueillant ce qui constitue la vie, ne remet plus les choses à plus tard, vit les comme et quand elles se présentent ! Tu n’en seras que plus fier(e) et plus productif.ve pour avancer sur ton chemin de vie avec légèreté et joie de vivre !

Réflexion personnelle : Quelles sont les causes de la procrastination chez toi ? Réponds aux questions ci-dessus par écrit pour faire une auto-analyse!

Clé #2 : Organisation VS procrastination

Alors, cette clé me donne à moi personnellement, du fil à retordre ! Pourtant ce n’est pas faute d’essayer ! Mais personne n’est parfait !  😉

Donc l’organisation ! Se fixer un objectif, planifier, faire des to do List, prioriser les tâches etc… Rien de bien compliquer quand on lit ça, pas vrai ?

Pourtant nombre de personnes ont du mal à s’organiser. Alors un outil qui s’est révélé magique pour moi, c’est le Bullet journal ! C’est tenir un agenda aménagé en fonction de soi, de ses attentes et de ses objectifs. Il se personnalise et se dresse semaine après semaine, jour après jour. Magique contre cette procrastination persistante ! Dedans, il est capital (pour s’organiser) d’inscrire les tâches à faire, les rendez-vous, les urgences, les objectifs personnels et professionnels, les intentions de la semaine, les importances pour les enfants, le conjoint et aussi pour SOI ! Puis c’est bien de garder un espace pour les fiertés, les gratitudes, les accomplissements et les réussites !

Pour les boss des défis et des challenges : se fixer un objectif, c’est génial ! Le fractionner en petits objectifs ou en étapes, c’est mieux ! Cela va alléger la charge de « travail », va nous donner l’impression (avérée) qu’on avance, au risque d’être interrompu(e), on sait où on en est dans la progression, on garde en vue là où on veut aller, etc… C’est une astuce qui nous évite de nous sentir « incapable » et qui lève cette impression de crouler sous une charge importante de choses à faire.

Dans l’organisation, ce qui est aussi essentiel, primordial, vital, MEGA IMPORTANT : c’est de s’accorder du temps ! Faire des pauses, se ressourcer et se changer les idées ! Cela peut être sortir marcher 15minutes, changer de pièce pour boire un grand verre frais, s’étirer, faire 10 minutes de relaxation, que sais-je ? Mais se ressourcer permet 2 points : éviter la surcharge et l’épuisement psychologique (halte au burnout) et pouvoir repartir avec légèreté dans la continuité de la tâche en cours.

Réflexion personnelle :  Comment t’organises-tu ? Que penses-tu de ton organisation ? Peux-tu l’améliorer ? Quelle est ton organisation journalière ? Hebdomadaire ? Mensuelle ?

procrastination_article_blog_clés_astuces_apprendre à éviter_art_citation oscar wild

Clé #3 : Avoir une vie saine et équilibrée

Non, on ne devient pas forcément végan ! 😉 Avoir une bonne hygiène de vie, c’est avoir un rythme, des habitudes voire des rituels qui permettent de garder une vie équilibrée tant dans son esprit, qu’une forme physique, que des relations sociales et un foyer soignés. Avoir un rythme de vie limite l’intrusion de la procrastination dans notre vie.

C’est dès le réveil faire son lit, prendre un petit dèj, se rafraichir et se brosser les dents. Dans la journée préparer ses lessives, ranger la maison, prendre son café en bouquinant après la pause déjeuner, ne pas grignoter entre les repas et cesser la malbouffe (genre restauration rapide debout entre 2 rendez-vous…), s’endormir sereinement à des heures régulières, etc… Avoir une vie saine et équilibrée, c’est concilier ses besoins, ses impératifs et ses désirs sans se négliger, négliger ses proches et/ou son environnement !

Dans tous les domaines de la vie, ce qui est positif, c’est aussi d’avoir un rituel de préparation. Par exemple, avant de me mettre à la rédaction d’un article, j’aime bien, ouvrir mon agenda (ou Bullet), me faire couler un café avec une cuillère de miel, et me mettre en condition. Faire quelques minutes de visualisation positive, jeter un œil sur mes intentions (les modifier si besoin) et c’est parti ! Cela donne un entrain, c’est une séance de préparation qui met corps et esprit en « allumage » !

Bien entendu, je ne peux pas parler d’hygiène de vie saine sans parler des addictions… Quelles qu’elles soient, les addictions nuisent à notre santé psychique et physique, même si elles rythment d’une certaine manière notre vie, (pauses cafés (1 c’est bien, 15 dans la journée c’est trop…), pauses clopes pour « souffler », réseaux sociaux pour se changer les idées, chocolat avant de dormir, etc…) Éviter les addictions fait tout aussi partie d’une vie saine et équilibrée qu’une bonne séance de méditation ! Les remplacer par des activités meilleures pour la santé est largement accessible : relaxation au lieu des pauses cigarettes, visualisation positive à la place du café, carnet des fiertés et des réussites pour remplacer le chocolat du soir, etc… Tout dépend de l’envie et de la volonté de chacun (oui mais le chocolat c’est trop bon !!!) et son niveau d’addiction. La question que nous pouvons nous poser c’est : « qu’est-ce que m’apporte cette addiction dans ce rituel ? Qu’est-ce qui pourrait m’apporter le même résultat mais de manière plus saine ? »

Réflexion personnelle :  Quelle hygiène de vie adoptes-tu ? Que souhaites-tu modifier (apporter ou retirer)? Comment peux-tu mettre en place certains changements ? Quels sont tes astuces pour te mettre en condition quand tu t’apprêtes à te lancer dans une tâche ?

Clé #4 : Entretenir sa concentration et sa productivité

La motivation est au cœur de cette astuce ! Garder en ligne de mire ce pour quoi on avance, ce à quoi on aspire et ce que nous fait avancer avec le sourire est crucial pour son bien-être et sa productivité. C’est vrai ça, parfois on est tellement pris dans notre quotidien et l’enchainement ou le report des tâches que la question « pourquoi je fais ça ? » ne parvient même plus à atteindre nos neurones. L’augmentation de la charge mentale et des émotions négatives, nous empêche de réfléchir et nous voilà en bons automates qui respectent parfaitement l’expression (que je n’aime pas du tout) « métro-boulot-dodo » …

Comment peut-on garder une quelconque motivation et se sentir productif dans ce que l’on fait, si on ne sait même plus pourquoi on le fait ? Où est passé notre ambition ? Nos rêves ? Notre envie d’être pleinement acteur de notre vie ? La procrastination donne un peu cet effet-là, on est tellement accaparé parce qu’on doit ou devrait faire, qu’on apprécie même plus ce qu’on fait et qu’on ne sait même plus pourquoi on le fait. Donc connaitre ses motivations est précieux.

Ensuite afin d’être plus productif et également plus concentré, évite les distractions ! Coupe le téléphone, ne te ballade pas sur les réseaux sociaux, n’entame pas 20 trucs à la fois, évite la musique qui te fait t’égarer dans des rêveries, ne met pas la TV avec ton film préféré ! (Méga mauvaise idée…) Cela freine toute productivité, toute avancée. Tu stagnes, tu ne sais plus où tu en es, ça coupe l’envie et ton leitmotiv ! Ensuite, je t’invite à te référer au point b. organisation VS procrastination, parce qu’en t’organisant et en fractionnant tes tâches à accomplir, cela va booster ton sentiment de productivité.

Réflexion personnelle : Quelles sont tes motivations ? Comment estimes-tu ton niveau de concentration ? Comment peux-tu optimiser ton efficacité et ta productivité ?

Clé #5 : Noter ses réussites et ses fiertés

Relever et noter ses fiertés et ses réussites permet de s’encourager, donnent de l’élan pour la continuité et gonflent le moral !

Prendre conscience de ce que l’on a déjà accompli, nous encourage à continuer d’avancer, même si on rencontre des difficultés. C’est très valorisant, parce que plus on fait, plus on se sent capable de faire. La confiance en soi s’en retrouve avantagée et on a globalement, une bien meilleure image de soi.

C’est amorcer un cercle vertueux et exponentiel. Quand nous accueillons nos réussites, même les plus infimes, nous nous rendons pleinement compte de ce que l’on vaut ! On mesure notre potentiel, cela ré-ouvre les portes de nos motivations et de notre créativité et cela encourage à l’ouverture d’esprit, l’innovation et le partage. On se sent plus fort(e), plus déterminé(e) et plus à même d’évoluer vers le meilleur de nous-même !

Noter ses fiertés chaque jour ou au moins chaque semaine est largement préconisé ! Adieu procrastination et bonjour l’avancée de nos projets les plus sages aux plus irréalistes !

Réflexion personnelle : De quoi es-tu fier(e) chaque jour dans ce que tu accomplis ? Quelles sont tes plus belles comme tes plus petites réussites ? Quelles sont les réussites qui t’ont le plus rendues fier(e) de toi ?

Voilà pour ce qui est des 5 clés majeures pour éviter d’être artiste dans l’art de procrastiner !

Est-ce que ces clés te parlent ? Sur quoi procrastines-tu le plus ? Qu’est-ce que tu souhaites mettre en place concrètement pour devenir pro de la gestion de ton temps ?

citation_oscar wild_procrastination_art